Rechercher : dans

Plombier

D’après la définition donnée par Le Petit Larousse, le plombier est la personne qui effectue les travaux de plomberie, qui s’occupe de l’installation, de l’entretien et de la maintenance de l’ensemble des installations et canalisations domestiques ou industrielles d’eau et de gaz, d’évacuation des eaux usées.




De plus, le plombier a aussi pour charge de s’assurer du bon fonctionnement de l’ensemble des appareils sanitaires alimentés par les canalisations mentionnées plus haut. En termes plus simples, le plombier fait en sorte que la maison soit correctement chauffée, alimentée en eau – aussi bien froide que chaude – et en gaz sans qu’il y ait de fuite ou de mauvais fonctionnement.

Pour mener à bien ses tâches, le plombier professionnel doit en général être titulaire d’un Cap installateur sanitaire, d’un Bep technique des installations sanitaires et thermiques ou encore d’un Bts fluides énergies et environnement, option génie sanitaire ou thermique.

Sur le plan de la rémunération, un plombier peut gagner entre 1 300 et 5 000 euros par mois, selon qu’il travaille pour son propre compte – en tant qu’artisan – ou pour celui d’une entreprise spécialisée. En un mot, le plombier est l’une des professions les plus stables qui soient car personne n’est jamais à l’abri d’une panne et peu de clients auront la patience nécessaire, vu l’importance des installations qu’il doit réparer.

Quant aux clients eux-mêmes, ils doivent savoir comment choisir le bon plombier pour éviter de se faire arnaquer.

Choix du plombier

Les premiers critères à vérifier lors du choix du plombier, surtout lorsqu’il travaille à son propre compte, sont ses diplômes et certificats qui attestent de ses compétences. Ensuite, il faut choisir un plombier selon les travaux qu’il a à effectuer.




Il arrive en effet que certains plombiers ne soient spécialisés que dans un seul domaine – le chauffage par exemple, bien que la plupart d’entre eux soient aujourd’hui polyvalents (plombiers-chauffagistes), et donc capables de réparer aussi bien les conduites d’arrivée d’eau, les joints, les toilettes, les tuyauteries de raccordement du gaz que les baignoires, les lavabos, les tuyauteries de la piscine ou encore l’évier de la cuisine.

En second lieu, le plombier doit disposer d’une assurance qui couvre les travaux qu’il réalise, une garantie supplémentaire qui protège le client contre les malversations.

Une fois le plombier choisi, il faut qu’il commence par établir un devis des travaux après avoir constaté les dégâts. Ce n’est qu’après l’acceptation de ce devis (tarifé) par le client que le plombier peut se mettre à la tâche. Pour plus d’efficacité – surtout dans les grandes demeures – il vaut mieux qu’un architecte accompagne le plombier lors de la rénovation des installations. De cette façon, il n’y aura pas de décalage entre les attributions et les réalisations de ces deux professionnels.

Lors de l’exécution des travaux, il faut s’assurer que le plombier respecte les normes de sécurité afin d’éviter les accidents (fuite de gaz ou risque d’incendie pendant la soudure par exemple). Une fois ces quelques critères respectés, il n’y a aucune raison que le plombier ne vienne pas correctement à bout de son travail.


Agence immobiliere

Cette année vous comptez :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...


Devis
  • Construire sa maison
  • Quelconstructeur.com
  • Renovation maison
  • Maison campagne
  • Maison a la mer
  • Duplex